Comment choisir sa banque en Espagne en 2017 ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Vous parlez correctement espagnol, vous allez prochainement en Espagne et vous êtes de ceux qui savent ouvrir des portes. Vous êtes motivé pour ouvrir votre compte bancaire en Espagne par vos propres moyens et souhaitez donc savoir quelle banque choisir en Espagne. Ce guide est pour vous. Voici quelques conseils pratiques en direct du terrain.

La sélection de votre future banque en Espagne.

Le premier critère pour choisir votre banque est la taille de celle-ci. En effet nous la voudrons d’une taille suffisante pour éviter son rachat dans les années qui viennent. Entre 2010 et 2016, un certain nombre de petites caisses d’épargne ont fusionné entre elles puis avec de grands groupes bancaires espagnols. De 45 avant la crise, les caisses d’épargne ne sont plus qu’une quinzaine maintenant.

Ces fusions ne sont pas terminées. Après les caisses d’épargne, c’est au tour des banques généralistes. En 2017, le Banco Santander (nº1) a manifesté son intérêt pour la quatrième banque espagnole, Banco de Sabadell, lequel a manifesté le sien pour Banco Popular, la 6ème banque en Espagne.

Au niveau pratique, une fusion peut avoir des conséquences gênantes en affectant la continuité du service bancaire : changement de numéro de compte, obligation de se déplacer pour signer de nouveaux documents contractuels, licenciement de votre chargé de clientèle, etc…

Un exemple. En septembre 2016, la fusion entre Catalunya Caixa et BBVA est devenue effective. Du jour au lendemain, BBVA a modifié les IBAN et les codes d’accès à la banque en ligne des clients de la première. Une démarche pour le moins cavalière. Pour débloquer leurs comptes, les clients devaient se rendre en personne à l’agence. Les personnes âgées étaient les usagers les plus affectés.

Les fusions mettent à mal l’organisation des agences. En effet, de nouveaux processus de travail sont mis en place et ne sont pas toujours assimilés rapidement par un personnel bien souvent sur la sellette. Le malaise qui plane dans ces boutiques n’est pas un bon climat pour la gestion client.

La solution, c’est de travailler uniquement avec les big players, c’est-à-dire les banques qui ont une taille suffisante pour ne pas risquer un éventuel rachart dans le futur.

Classement des plus grosses banques espagnoles

Qui sont ces big players ? En 2016, les banques les plus importantes d’Espagne sont les suivantes. Le classement se fait en fonction de leurs nombres d’actifs (en milliards).

BanquesActifs en EspagneActifs dans le monde
Santander3231339
BBVA346732
Caixabank348348
Sabadell149212
Bankia190190
Popular148148

Une offre pour les non résidents

Une grosse banque ok. Mais lesquelles ont une offre pour les non résidents ? Toutes les banques n’ont pas priorisé le segment de la clientèle non résidente. Cela se traduit au niveau de la culture de la banque. En effet, vous pouvez tombez sur un conseiller qui ne comprendra rien à votre situation de non résident et qui s’évertuera à vous demander votre numéro d’identification des étrangers. En d’autres termes, le personnel de certaines agences n’est pas toujours formé pour comprendre les besoins des non résidents.

Vous pouvez donc commencer à regarder les versions linguistiques des sites web de ces 6 grosses banques, pour voir lesquelles sont en anglais. Ceci dit, ce n’est pas parce qu’un site n’est pas en français que la banque en ligne ne l’est pas. C’est le cas de Banco Popular qui a bien un e-banking dans la langue de Molière. Pas facile, donc…

C’est là où nous voyons que certaines banques lorgnent sur le marché des non résidents, qui représentent certes de petites parts de marché, mais dont le pouvoir d’achat est généralement plus élevé que celui des locaux. Ces banques ont donc développé une offre ad hoc pour cette clientèle. C’est le cas principalement de Caixabank et de Banco de Sabadell.

L’offre de Caixabank pour ouvrir son compte bancaire en Espagne

ouvrir compte bancaire caixaLa banque espagnole Caixabank a développé un intéressant pack de solutions bancaires pour les particuliers non résidents : Holabank, avec un compte qui s’appelle HolaBank Living Solutions. Principalement créé pour les étrangers qui s’installent en Espagne ou y achètent une résidence secondaire, ce compte permet d’avoir accès à une carte à débit immédiat ainsi qu’une à débit différé, et de pouvoir effectuer 24 virements sans commission dans l’année. Soit 2 par mois en moyenne. Il s’agit ni plus ni moins du compte historique de la banque, la cuenta corriente, assortie de meilleures conditions tarifaires. Les 24 virements gratuits annuels sont un bon argument, qui permet d’éviter des frais de commission d’entre 0,20% et 0,40%. Donc oui, vous pouvez aller à la Caixa pour ouvrir votre compte, vous avez votre sésame, il s’appelle Holabank.

Banco Sabadell et son Key Account

compte bancaire banco sabadellBanco de Sabadell a aussi des produits adaptés. Citons le compte Key Account, qui en échange de frais de gestion assez modiques, (24€/trimestre) vous donne accès à l’entière gratuité de tous les services : premières cartes gratuites et virements gratuits jusqu’à 50.000€. A l’instar de Holabank, le Key Account est le compte de base de la banque, la cuenta relación, avec de meilleures conditions tarifaires. Si maintenant vous pensez verser au minimum 700€ tous les mois sur le compte, vous êtes éligible pour le compte salaire de la banque : la cuenta expansión que l’on peut ouvrir en modalité non résidente. Tous les services sont gratuits à la condition de ce versement mensuel minimum : virements UE illimités gratuits et cartes 100% gratuites. Option intéressante si l’on effectue un nombre important de virements.

Les paiements effectués en UE au moyen des cartes de l’une ou l’autre banque ne sont pas sujets à commission. En revanche, les retraits d’espèces effectués en dehors des distributeurs de ces banques entraînent des commissions, même en Espagne. En cas de retrait à l’étranger toujours dans la zone UE, la commission couperet tombe : 4,5%. Pour la gestion des espèces, il est donc recommandé de profiter de la gratuité des virements pour virer vers un compte courant ou compte carte en France et de retirer avec une CB française.

Les autres banques du top 6 n’ont pas d’offre pour les non résidents à proprement parler même s’il y est toujours possible d’y ouvrir un compte.

Revue des 4 autres banques espagnoles

Banco Santander. Le site web ne propose pas de version en anglais, uniquement en Espagnol et en Catalan. A éviter.
BBVA. Le site web a bien une version en anglais ainsi qu’une banque en ligne en anglais. Si vous êtes polyglotte, le BBVA peut être également une option. Le processus d’ouverture est quelque peu rigide mais les ouvertures de comptes non résidents sont acceptées.
Bankia dispose bien d’un site web en anglais. Le segment des non résidents ne semble pas être exploité. Nous n’avons pas plus d’informations sur cette banque.
Le Banco Popular a bien une banque en ligne multilingue (dont en français) mais son site n’est qu’en espagnol. Mais la situation de la banque n’est pas stable. Il est probable qu’elle se fasse racheter dans le futur et un des candidats n’est autre que la BNP (2017). Certainement à éviter.

Comme vu ci-dessus, Caixabank et Banco de Sabadell passent le test. En poussant les portes de leurs agences, vous aurez certainement un bon accueil puisque vous faites partie d’un de leurs segments de clientèle : les non résidents.

Le choix de l’agence

Devant une offre de services relativement homogène, c’est le facteur humain qui fait bien souvent la différence. Nous donnerons la préférence aux agences situées dans des villes d’une certaine taille, et assez touristiques afin que les conseillers bancaires soient un peu au fait des problématiques des non résidents. La proximité de l’agence avec son domicile n’est pas un facteur à retenir dans la mesure où les comptes se gèrent depuis son mobile ou son ordinateur.

Si par la suite, vous vous installez en Espagne dans une autre région de celle où a été ouvert votre compte, il est toujours possible de procéder à un transfert d’agence, ce qui aura pour conséquence pratique de modifier deux chiffres du numéro de votre compte : le code agence.

Expliquer sa situation personnelle au banquier

Il est recommandé d’expliquer clairement à son banquier qui vous êtes et quel est va être le mode de fonctionnement futur du compte (operativa bancaria : combien d’argent rentrera et sortira tous les mois) à des fins de profilage et de contrôle. Indiquez-lui quel est le montant réel de vos revenus et pourquoi vous voulez ouvrir un compte en Espagne.

En cas de fonctionnement normal en UE, il n’y a pas grand-chose à déclarer. En revanche, si vous travaillez avec des pays non européens, informez-en votre banquier dès le départ. Ensuite c’est au cas par cas, toujours l’informer avant réception de virements émis depuis des pays sur des listes noires ou grises, et lui fournir les justificatifs nécessaires (factures, bulletin de salaire, etc…).
Arriver en connaissant les comptes de la banque est un plus qui sera apprécié du banquier car vous lui ferez gagner du temps.

Quels documents fournir pour ouvrir son compte ?

Votre banquier a 2 obligations, celle de vous identifier et celle de vérifier l’origine de vos revenus.

Des documents d’identité en vigueur permettron de justifier votre identité. Pour ce qui est de vos revenus, tout dépend de votre situation.

A votre dernier avis d’imposition, il faut joindre un contrat de travail + 1 bulletin de salaire quand on est salarié ou gérant salarié. Lorsqu’on nous nous rémunérons sur dividendes, il faudra fournir le Kbis de notre société. Si on est indépendant, le seul avis d’imposition devrait être suffisant ainsi que votre carte professionnelle s’il y a lieu.

A cela, on peut ajouter un certain nombre de documents pour consolider le dossier et rassurer le banquier, par exemple le RIB d’un compte détenu en France, un relevé de compte, des factures de vente pour un indépendant, etc…

Le mythe du certificat de non résidence et du NIE

On lit de tout et son contraire sur Internet. Les banques de type big player ne demandent ni l’un ni l’autre. Le jour de l’ouverture vous signerez un imprimé qui est votre déclaration de résidence fiscale en France et c’est la banque qui vérifiera que vous n’êtes pas résident en Espagne. Le NIE sert à identifier les non résidents dans le cadre des relations avec le Trésor Public. Ouvrir un compte non résident n’entraînant aucune conséquence fiscale en Espagne, aucun NIE n’est demandé pour ouvrir de tels comptes.

Comment communiquer avec la banque

Caixabank, Banco Sabadell et BBVA ont un service client téléphonique où répondent des conseillers qui parlent français. Leur niveau de qualité est de déplorable à correct selon la banque et l’heure à laquelle on les contacte. Les conseillers francophones semblent être assez rares dans les centres d’appel et être très sollicités. Il est recommandé de les appeler sur des heures creuses.

Quant au niveau de français de votre chargé de clientèle, ne soyez pas trop exigeant. S’il parle correctement anglais, ce sera déjà un plus. C’est peut être l’occasion pour vous de vous mettre à l’espagnol ? 😉

Vous savez tout ! Et vous avez-vous réussi à ouvrir votre compte en Espagne par vos propres moyens ? Quelle a été votre expérience ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin